Facebook MySpace
Discographie
Carmina Carolingiana

Ensemble_Ligeriana_120

Les « Carmina Carolingiana » sont des œuvres poétiques des IXe et Xe siècles, la plupart sont rédigées en latin et se situent hors du domaine liturgique.

Il ne reste que quelques précieuses traces de ce répertoire qui atteste du goût des cours impériales pour la poésie et les arts.

 

 
Lux Mediaævis

LPV24-120x120

Florilège de musique médiévale qui illustre tous les styles et toutes les palettes sonore explorées par Ligeriana. Du XIIe au XVe siècle chants sacrés et profanes, polyphonies, monodies, chantés a cappella ou avec un accompagnement instrumental variés, offrent une grande variété de couleur et de timbres.

Les ensembles de voix mixtes, de voix de femmes et les chanteurs solistes exaltent la grande lumière du Moyen Âge.

 

 
DVD Live

LPV65_120x120_NOIR

Ligeriana en concert

Anthologie médiévale du IXe au XVe siècle
 

 

 
Bela Domna

Bela_domna_120

Au Moyen-Age, dans une société d'hommes dévouée aux armes, la lyrique courtoise illustrée par les troubadours et les trouvères va donner à la "dame" une place privilégiée dans le débat poétique.
Dans ce répertoire raffiné, trobairitz et "trouveresses" chantent parfois la joie d'aimer mais le plus souvent la douleur.

Deux voix aux timbres très contrastés donnent une lecture personnelle de cette poésie féminine des XIIe et XIIIe siècles.

 

 
Chansons de Toiles

CAL_9387_120

Les "chansons de toile" désignent un répertoire censé être chanté par les femmes pendant leurs travaux d'aiguille, de filage ou de tissage.
Elles appartiennent au nord de la France et forment une des sources les plus anciennes du lyrisme médiéval.

 
Le cœur mangé

CAL_9528_120

Poète des plus prisés de toute la période courtoise, le châtelain de Coucy fait partie de la première génération des trouvères (XIIe siècle).
L'Itinéraire Médiéval propose une restitution des œuvres du poète dans le cadre de la "légende dorée" que "Jakemès" lui a consacré dans la deuxième moitié du XIIIe siècle : "Le roman du Castelain de Couci et de la Dame du Fayel". Tournois et fêtes, noblesse et trahison y composent la trame d'une histoire d'amour qui va des premiers émois à l'union des amants par la mort.
L'œuvre de "Jakemès" connaîtra un grand succès et sera reprise ou citée jusqu'au XVIIIe siècle.

 

 
De Amore

CAL_9360_120

Bien connu, le manuscrit de H196 de la Faculté de médecine de Montpellier, est le plus important recueil de motets français du XIIIe siècle.

Véritable trésor musical, il offre un extraordinaire mélange de styles, de genres littéraires et de particularités dialectales. Le religieux et le profane, l'élégant et le trivial, le sérieux et le bouffon, le latin, le picard, le francilien et même la langue d'oc, se côtoient et parfois se superposent dans les différentes œuvres. Si certaines de ces pièces ont été souvent interprétées, il en reste de nombreuses restées inexplorées et aucune restitution n'a jusqu'à maintenant témoigné de ce foisonnement.

 

 
Iberica

Iberica_120

Ligeriana interprète a capella le répertoire sacré du haut Moyen-Age européen. Ses onze voix aériennes proposent des polyphonies extraites de cinq manuscrits ibériques du XIIIe siècle.
Célébrant le culte marial ou d'autres thèmes liturgiques, ces oeuvres étaient initialement destinées à la pratique chorale des moniales catalanes, aragonaises ou castillanes. En les interprétant avec leurs voix mélodieuses, ces artistes ligériennes se réapproprient cette pratique séculaire et redonnent vie à de précieuses partitions qui mêlent aux puissants intervalles des polyphonies de l'Ars Antiqua les mélismes ensoleillés de la péninsule ibérique.

 

 
Scala Dei

Ligeriana Scala Dei

L'étonnant Codex de la Chartreuse de la Scala Dei (Tarragone) révèle l'exceptionnelle vitalité d'un chant liturgique qui réunit, au XIIIe siècle, les traditions hispanique et romaine dans l'ambiance accueillante du royaume Aragono-Catalan.
Le sommet d'une civilisation s'exprime dans ces chants magnifiques dévolus à la célébration de la Vierge Marie : miracles de poésie et de pureté que restituent dans leur splendeur les neuf chanteuses de l'Ensemble Ligeriana.

 

 

Agence web Peach