Facebook MySpace
Scala Dei

Ligeriana Scala Dei 200

 
Parmi les trésors de sa bibliothèque, L’Orfeò Catala conserve un codex des années 1300, contenant des polyphonies ; il viendrait de la chartreuse de la Scala Dei à Tarragone.

Cette affirmation fondée sur les écrits de musicologues de deux générations antérieures à la nôtre doit être complétée car le silence qui entoure la vie des chartreux est bien connu et s’ils ne parlent guère, ils chantent encore moins.

Si nous prenons en compte le contenu principal du codex (fragments polyphoniques à 2 et 3 voix, écrits sous forme de conductus ce qui est caractéristique des différents courants de l’école de Notre Dame) et si en plus, nous considérons que les monastères dans lesquels était cultivé ce répertoire appartenaient en général à l’ordre de Cîteaux, son origine la plus probable nous semble se trouver dans un  monastère voisin, celui de Santa Creus où la présence de frères chanteurs spécialisés dans ce répertoire est attestée.
L’intérêt de ce dernier ce codex augmente encore si nous réalisons qu’il s’agit de l’unique codex conservé sur les terres de l’antique couronne d’Aragon et contenant des polyphonies antérieures à l’Ars Nova.

L’exécution de Ligeriana est dominée par le bon goût, avec une parfaite adéquation de la voix au répertoire interprété et avec une grande discrétion dans la recherche "d'effets spéciaux". Tout ici est à sa place et il faut signaler enfin que c’est la première fois qu’un enregistrement est dédié au répertoire du manuscrit n°1 de l’Orfeó Català, initiative qui mérite autant nos applaudissements que notre reconnaissance.


Extrait d’un article de Maricarmen Gomez-Montañé (professeur à l’Université de Barcelone)
 

REFERENCES DU DISQUEGENERIQUE

Scala Dei
Codex de la Cartuja de la Scala Dei
Tarragona - Bibliothèque de l'Orfeo Catala, Barcelona

Ligeriana, Voix de femmes
Direction : Katia Caré

Florence Blanc, Ysé Blanchelande, Katia Caré, Florence Carpentier, Estelle Filer, Anne Garcenot, Catherine Iches, Caroline Montier, Laure Pierredon, Véronique Tartavel



Un CD Jade enregistré à l'Abbaye d'Asnière à Cizay-la-Madeleine (49) en septembre 2000 par Jean-Marc Laisné.

1. Te laudant - trope de sanctus
2. Gloriose matris
3. Ave maris stella - séquence
4. Sospitati - trope de sanctus
5. Sanctus - Ad Honorem Virginis
6. O florens rosa
7. Salve sancta parens - Introit
8. Kyrie - Rex virginum amator Deus
9. Sanctus - Clangat cetus
10. Agnus Dei - Ave Maria - Crimina Tollis
11. Alleluya virga lesse
12. Recordare - Ab hac familia - Offertoire
13. Ave regina coelorum - Communion
14. Marie preconio - prosa
15. Promereris - prosa
16. Superne matris gaudia - prosa
17. Potestati - prosa

2'29
3'34
5'11
4'05
5'38
1'26
2'00
2'49
3'42
5'15

1'39
2'32

1'10

4'16
4'16
7'01
3'38

L’idée centrale de ce disque, qui se place sous l’ombre tutélaire de Claude Debussy : offrir des exemples d’écriture virtuose pour le piano dans des œuvres de quatre jeunes compositeurs français nés entre 1965 et 1975.
 
Agence web Peach