Facebook MySpace
Une plongée dans la musique sacrée
Pour assister à la quatrième soirée des Nits de canço i de musica d'Eus, il faut être "courageux"...

Courageux pour s'éloigner de 50 km des côtes et des plages du Roussillon. Courageux, car une fois arrivé au village, vous devez grimper plusieurs lacets escarpés pour vous rendre tout en haut, au pied de l'église qui a accueilli jeudi soir l'ensemble Ligeriana pour un concert de musiques médiévales. Une fois arrivé au sommet, dans ce cadre intimiste et privilégié, le public a vite été récompensé de ses "efforts" en écoutant dans l'enceinte même de l'église le programme musical du soir. Car le concert est une véritable plongée dans la musique sacrée du XIIe au XVe siècle interprété dans une ambiance acoustique qui s'y prête religieusement. L'ensemble traverse les florilèges des chants sacrés, Espagnols, Aragonais, Français, Anglais et Bohémiens. Il chante les complaintes du Moyen Âge, il évoque l'emprisonnement au sens propre et au sens figuré, l'injustice, les douleurs et les chagrins, les histoires de martyrs.

Il reprend les mélodies des troubadours ou celles des moines qui s'échappent de temps en temps de la monotonie imposée par la vénération de Dieu avec la chanson et la danse. Réputée élitiste, la musique médiévale est ici rendue accessible par les interprètes qui racontent avant chaque chant les petites et les grandes histoires de ces œuvres. Vous l'aurez compris, notre définition du courage n'était qu'ironie car il est bien peu de chose devant autant de charme artistique joué jeudi soir en haut de cette colline.

L'Indépendant (Perpignan), Julien Malone - 20/08/2011 

 
Agence web Peach